Article du Progrès

Le progrès, le 30/08/2015 :

 

" Au domaine « Comme chez soi », Yves Bonnet, le viticulteur est en charge de la propriété. Son domaine couvre 9 hectares dont 2 en fermage. Il produit, blanc, rosée et rouge en cépage gamay et chardonnay. L’année prochaine, le viticulteur produira pour la première fois du pinot : le dernier cépage planté sur son exploitation mais qui ne produit pas encore.

Une vendangeuse spéciale « Beaujolais »

En 2000, Yves Bonnet se rend acquéreur d’une machine à vendanger, qui a été conçue dans la région. Pierre Germain viticulteur à Charnay, a eu l’idée de cet appareil mais c’est Lucien Nugues qui la conçoit et la réalise.

Le passe-partout est très adapté aux vignes beaujolaises et aux terrains vallonnés. Il respecte les grappes, la trituration est minimum. La hauteur de la machine se règle en fonction de la hauteur des ceps et s’adapte même aux palissages modernes, beaucoup plus hauts. L’appareil secoue les vignes et aspire les grappes.

On suit la machine pour enlever les feuilles qui restent un peu dans les bacs derrière. C’est un petit outil qui ne fait que 40 chevaux contre 120 ou 130 pour les grosses machines.

Elle est moins rapide que les plus grosses et ne permet de ramasser que 1 ha et demi en 8 heures de travail.

L’avantage principal du passe-partout est de permettre la vendange en respectant la maturité des fruits.Dès que le raisin est mûr, il suffit de trois ou quatre personnes pour partir dans les vignes.

La vendangeuse est conduite par le frère du viticulteur, Claude. La machine avance alors à cheval sur les ceps. Trois saisonniers sont présents pour trier derrière le passe-partout, enlever les bennes et effectuer le transport jusqu’au cuvage.

Malgré tout, la machine ne permet pas tout. Au domaine, Yves Bonnet récolte trois cinquième de sa récolte à la machine et le reste à la main. Son équipe de 25 vendangeurs n’est pas encore constituée, elle sera formée en temps voulu. Au « Comme chez soi » les vendanges durent maintenant entre 15 jours et 3 semaines. Avant, elles duraient dix jours.

Aujourd’hui, les vendanges se basent sur la maturité des fruits, ce qui améliore la qualité du vin produit.

Dans les vignes du domaine, les raisins sont sains, beaux et gorgés de soleil."

MICHELLE BARRAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *